Info Panel
You are here:   Home  /  50 dates-clés  /  1993 Le décès du roi Baudouin

1993 Le décès du roi Baudouin

En 1993, le roi succombe d’un arrêt cardiaque à Motril, dans le Sud de l’Espagne. Ce décès inattendu provoque une émotion considérable.

Baudouin naît en 1930. C’est le deuxième enfant de Léopold III et de la reine Astrid. Ses premières années sont marquées par le décès de sa mère, sa déportation en Allemagne avec son père et la question royale. En 1950, il est projeté sur le devant de la scène. Léopold III lui ayant délégué ses pouvoirs, il devient prince royal en 1950 et monte sur le trône l’année suivante à l’âge de vingt ans. En 1960, il épouse Doña Fabiola de Mora y de Aragón.

Contrairement à d’autres monarchies européennes purement protocolaires, le roi des Belges dispose encore d’un rôle politique, notamment celui de nommer le formateur du gouvernement qui est en général le futur premier ministre. Mais depuis Léopold Ier, ce rôle n’a cessé de se réduire.

La Constitution prévoit que «le Roi nomme et révoque ses ministres» (art. 96). Léopold Ier les choisissait lui-même. C’est un droit qui lui était communément reconnu. Dans les années qui suivent l’indépendance, c’est lui qui préside le Conseil des ministres, mais avec l’affirmation des partis, le roi se place au-dessus de la mêlée. Baudouin nomme les ministres imposés par les partis.

Selon la Constitution, «le Roi commande les forces armées, et constate l’état de guerre ainsi que la fin des hostilités» (art. 167). Léopold Ier a exercé ce droit contre les Hollandais et Albert Ier, avec le succès que l’on sait, pendant la Première Guerre mondiale. Léopold III a définitivement discrédité ce droit devenu inapplicable avec la politique d’alliance au sein de l’OTAN.

«Le Roi sanctionne et promulgue les lois» (art. 109), mais tous ses actes doivent être contresignés par un ministre. Cette activité presque notariale a pourtant posé question en 1990. Le 30 mars, le roi Baudouin fait savoir au premier ministre Wilfried Martens que sa conscience ne lui permet pas de sanctionner la législation légalisant l’avortement. Le gouvernement constate alors l’impossibilité de régner du souverain. Le Conseil des ministres promulgue la loi avant que le roi ne récupère pleinement ses fonctions le 5 avril. Baudouin Ier conserve malgré tout un pouvoir d’influence à travers les nombreux contacts qu’il entretient, sa présence lors de grands événements ou son rôle constitutionnel de chef de l’État. Ses discours, prononcés à l’occasion des fêtes de fin d’année et de la fête nationale, lui permettent aussi de transmettre ses idées et ses sentiments à la population.

Pendant son long règne, Baudouin a accompagné les grandes évolutions du pays: la construction européenne, la décolonisation, la fédéralisation du pays… Ce souverain respecté, mais sans descendance, était extrêmement populaire. Son décès, le 31 juillet 1993, a provoqué un formidable élan de recueillement. Le roi Albert II, né en 1934, lui a succédé et il règne maintenant depuis 15 ans. Son fils aîné, le prince Philippe, est l’héritier du trône de Belgique. Mais depuis quelques années, malgré l’attachement que leur porte la majorité des Belges, les membres de la famille royale n’échappent plus à la critique et la place de la monarchie est contestée par une partie de l’opinion publique, surtout en Flandre.

  2017  /  50 dates-clés  /  Last Updated mars 28, 2018 by admin4213  /